Accueil > Livres > Black-Out

Black-Out

Roman de Connie Willis

samedi 19 décembre 2015, par Nicolas

Résumé

Oxford, circa 2060, est devenu le centre mondial d’Histoire. Grâce au voyage temporel, les historiens peuvent en effet vivre les événements eux-mêmes, et pas seulement lire les témoignages rapportés.

Certaines règles précises s’appliquent. Ainsi un historien ne peut se rendre à un point de divergence, moment où l’Histoire pourrait basculer dans une autre direction. De même il n’est pas possible de se rendre plusieurs fois à la même période.

Trois historiens se rendent à différents moments de la Seconde Guerre mondiale, en Angleterre, pour étudier différents aspects du conflit.

Cependant ils vont se retrouver dans l’incapacité de retraverser leur point de transfert, et s’inquiètent de savoir si leurs données implantées, notamment concernant les bombardements, sont correctes, alors que des divergences sont apparues avec ce qu’ils vivent...

Personnages

Polly Churchill : historienne, elle étudie les Londoniens aux premiers jours du Blitz, mais se retrouve projetée quelques jours après le début de ceux-ci, à son grand désespoir.

Merope : historienne, elle étudie les enfants évacués de Londres au début de la guerre, et est employée comme domestique dans un manoir en accueillant.

Michael Davies : historien, sous la couverture d’un journaliste américain il étudie les héros ordinaires et est envoyé vivre l’évacuation de Dunkerque.

Dunworthy : historien, il gère les voyages temporels effectués par les autres historiens.

Colin : jeune adolescent, il rêve d’aventure et souhaite à tout prix, après une expérience non autorisée, repartir, se désespérant d’avoir l’âge requis. Il est follement amoureux de Polly.

Badri : responsable du filet temporel qui permet le voyage dans le temps.

Theodore Willett : petit garçon évacué de Londres.

Alf et Bonnie Hodbin : enfants accueillis au manoir où travaille Merope, ils sèment la terreur et font les quatre cents coups.

Goode : pasteur, il aide Merope.

Lady Caroline : propriétaire d’un manoir, patronne de Merope, elle aide à sa façon l’effort de guerre, souvent en laissant ses domestiques s’en charger.

Bascombe : servante au service de lady Caroline.

Una : servante au service de lady Caroline.

Opinion

J’admets avoir eu un peu de mal avec ce roman.

L’histoire n’est pas inintéressante, mais je trouve les situations un peu trop prévisibles — tel personnage souhaite rentrer, mais ha non, pas de possibilité de s’absenter un jour, le suivant telle chose se produit, puis telle autre, etc.

Et le style me semble un peu impersonnel, assez lisse et sans trop d’intérêt.

En revanche, les descriptions de comportements ou du cadre de vie durant la guerre sont assez intéressants, bien que je ne puisse juger de leur véracité historique.

Au final, une lecture convenable.