Accueil > Livres > L’Échiquier du mal

L’Échiquier du mal

Roman de Dan Simmons

mercredi 15 juin 2011, par Nicolas

Résumé

Saul Laski est un survivant des camps de la mort de la Seconde Guerre mondiale. Devenu psychiatre, il poursuit sans relâche un criminel de guerre, doté d’un Talent qui lui permet de prendre possession de l’esprit d’une personne pour la manipuler comme il le souhaite.

En 1980, une série de meurtres met Saul sur la piste d’un groupe de trois personnes doué de ce Talent, véritables vampires psychiques se nourrissant et restant jeunes à l’aide de ce pouvoir. Parmi elles se trouve apparemment sa proie.

Il est rejoint dans sa quête par Natalie Preston, fille d’une victime innocente d’un des membres du trio.

Ensemble ils vont tenter de lutter contre les puissants détenteurs du Talent, dont l’influence s’étend dans l’ombre des pouvoirs officiels.

Personnages

Saul Laski : psychiatre, sans cesse à la recherche de son tortionnaire nazi. Chercheur, il a écrit un livre sur la violence, et exerce sa profession.

Natalie Preston : jeune fille ordinaire, elle est malgré elle impliquée dans la traque de Saul lorsque son père est assassiné apparemment sans raison.

William Borden, alias Wilhelm von Borchert : ancien nazi, vivant comme producteur de films pornographiques. Capable d’utiliser le Talent, il manipule sans vergogne, y compris ses proches.

Tony Harod : producteur pornographique et associé de William Borden, il a un certain succès. Il n’hésite pas à utiliser son pouvoir pour ses fins lubriques, en revanche il est incapable de manipuler les hommes.

C. Arnold Barent : un des plus puissants possesseurs du Talent, il est le président officieux d’une clique manipulant gouvernement et entreprises.

Melanie Fuller : femme utilisant le Talent, elle se lasse du Jeu que William, Nina et elle font, n’utilisant plus son pouvoir pour tuer des innocents.

Nina Drayton : femme utilisant le Talent, elle est fière d’avoir causé la mort de John Lennon.

Opinion

À partir d’un thème relativement classique, « les gens dotés de pouvoir manipulant dans l’ombre », Dan Simmons déploie un excellent thriller.

L’intrigue est bien menée, et introduit une analyse scientifique de la nature du Talent, à partir de laquelle Saul et Natalie vont mettre au point une stratégie.

À noter que les échecs jouent un rôle important dans le livre, plusieurs parties se déroulant avec des pions vivants pour résoudre les différends entre possesseurs du Talent.

Dan Simmons met également en scène la société américaine des années 1980, avec ses clichés, ses courants de tensions, etc.

Un roman plutôt consistant qui se lit très bien, et laisse un très agréable souvenir.