Accueil > Livres > La Danse des étoiles

La Danse des étoiles

Spider et Jeanne Robinson

samedi 31 octobre 2015, par Nicolas

Résumé

Shara est depuis toujours passionnée par la danse, mais sa corpulence hors norme lui interdit tout succès.

Aidée par Charles Armstead, opérateur vidéo, elle tente malgré tout de devenir indépendante, mais après trois ans elle renonce et ils perdent contact.

Deux ans plus tard elle recontacte Armstead pour un projet fou : faire de la danse en apesanteur, en profitant de l’incroyable liberté que cela procure. Pour cela elle a été jusqu’à devenir la maîtresse d’un milliardaire possesseur de l’unique base spatiale.

Sans hésiter Armstead accepte, et ensemble ils vont tenter de redéfinir la danse.

Mais un événement imprévu va bouleverser la donne.

Personnages

Shara Drummond : vivant par la danse, elle se voit refuser le succès à cause de sa corpulence hors norme, mais est prête à tout pour réussir.

Charles Armstead : narrateur, ancien danseur, il est devenu opérateur vidéo, et va soutenir Shara dans ses projets.

Norrey Drummond : sœur de Shara, danseuse, elle est devenu chorégraphe.

Bryce Carrington : milliardaire, propriétaire de l’unique base en orbite, Skyfac, il utilise son argent pour obtenir ce qu’il souhaite.

Tom McGillicuddy : administrateur de Skyfac.

Panzella : médecin de Skyfac, il est très prudent, Armstead racontant qu’il est du genre à utiliser ceinture et bretelles.

William Cox : commandant du S.C. Champion, vaisseau spatial.

Humphrey : patron du Maintenant, bar que fréquente régulièrement Armstead.

Raoul Brindle : musicien, il met en musique une danse de Shara.

Harry Stein : technicien de l’espace, passionné, il a quasiment créé toute une branche de l’ingénierie en apesanteur.

Linda Parsons : danseuse, elle sera la seule à s’adapter à l’apesanteur parmi les élèves de Charles et Norrey.

Siegbert Wertheimer : Secrétaire général de l’ONU.

Opinion

Cette histoire est un mélange a priori étonnant entre danse et science-fiction, et je dois admettre que cela fonctionne très bien.

La technologie est presque totalement absente, l’essentiel étant dans les personnages et leurs relations.

L’intrigue est intéressante, avec quelques rebondissements (quelques clichés aussi, mais tant pis), et les personnages ont une vraie personnalité relativement développée.

La narration de Armstead est bien menée, et ses nombreuses saillies sont un vrai plus.

Une très bonne lecture.