Accueil > Livres > Le Jaguar

Le Jaguar

Roman de Loup Durand

mardi 12 avril 2011, par Nicolas

Résumé

Dans les années 1920, le Jaguar est un terroriste international reconnu. Responsable de multiples assassinats, il reste insaisissable, échappant toujours à ses poursuivants.

Peu de gens savent que le Jaguar est en réalité un simple pion, un riche héritier d’une famille brésilienne déshérité manipulé par la Tchéka, les services secrets russes.

Son vrai nom est Candido. Très candide, il semble se laisser porter par les événements, n’arrivant pas à lutter contre l’engrenage dans lequel il est pris.

Personnages

Candido Stevenson Cavalcanti : fils d’une riche famille brésilienne, son père l’expédie dans l’armée pour s’en débarrasser. Il déserte, rencontre un homme étrange qui l’exfiltre en Allemagne, où il rencontre Samantha, puis se fait prendre dans les filets de la Tchéka qui va dès lors le manipuler en faisant de lui le Jaguar. Nommé en hommage à Candide de Voltaire, il porte toujours avec lui Les Aventures de Simplicius Simplicissimus, de Hans Jakob Christoffel, en allemand. Il parle de nombreuses langues, et a une incroyable résistance physique et mentale.

Samantha Franck : Américaine, obsédée par Rosa Luxembourg, elle s’enfuit en Allemagne sur les traces de son héroïne. Recrutée par la Tchéka, elle suit Candido dans ses différents voyages.

Aliotchka Mikhaïlovitch Alekhine : membre de la Tchéka, il propose à Lénine en personne la création d’une organisation secrète dont le but serait de semer la peur au sein des ennemis de l’URSS. Repérant Candido et Samantha en Allemagne, il met en place une machinerie complexe autour du jeune homme pour en faire un terroriste. Il admet être passionné d’échecs, mais uniquement si les pièces sont vivantes.

Oscar Kuppelweiser : artificier Allemand, il est le pont entre Candido et Samantha, et Alekhine.

Afonka Tchaadaïev : chef des agents dédiés au Jaguar, il organise sur le terrain les différentes actions imputées à celui-ci.

Opinion

Thriller vraiment sympathique, qui se laisse bien lire.

Candido porte très bien son nom, ballotté entre les événements, ne comprenant pas tout ce qui lui arrive. Et pourtant plein de ressources, puisque quand il décide que trop c’est trop il se montre plus adroit que ses ennemis.

Tout l’engrenage mis autour du jeune est également assez excellent. Alekhine est un personnage machiavélique, manipulateur, ne reculant devant aucun moyen pour atteindre son objectif.

Différents rebondissements ponctuent le tout, parfois de façon prévisible parfois de façon totalement imprévue.

Au final, très bonne lecture.