Accueil > Livres > Marche ou crève

Marche ou crève

Roman de Stephen King

lundi 5 août 2013, par Nicolas

Résumé

Comme tous les ans se tient la Longue Marche : cent jeunes volontaires âgés de moins de 18 ans entament une marche vers le sud à travers les États-Unis en partant de la frontière canadienne, dans l’état du Maine.

Sous l’autorité du « Commandant » et encadrés par des militaires chargés de les surveiller, et d’assurer leur sécurité et leur approvisionnement en vivres et en eau, les concurrents doivent marcher jour et nuit, sans interruption pour quelque motif que ce soit ; l’interdiction de s’arrêter est formelle, sous peine d’être « éliminé » de la Marche, c’est-à-dire être exécuté au bout de trois avertissements.

Le dernier debout est déclaré vainqueur et reçoit une très importante somme d’argent ainsi que le « prix », qui peut être tout ce qu’il souhaite.

Personnages

Ray Garraty : originaire du Maine, il est en quelque sorte le champion local de cette édition de la Longue Marche. C’est aussi le principal protagoniste de l’histoire ; il porte le numéro 47.

Peter McVries : le marcheur avec qui Garraty va nouer le plus de liens d’amitié pendant la course, au point de se sauver la vie à tour de rôle au détriment de leurs chances de victoire.

Stebbins : un personnage mystérieux, qui semble en savoir étrangement long sur la Marche. D’apparence inépuisable, il se révèle être le fils naturel mais illégitime du Commandant.

Gary Barkovitch : un personnage brutal qui n’hésite pas à insulter tous les autres concurrents de la Longue Marche.

Scramm : sûr de lui, marié, Scramm est pendant longtemps le grand favori de la Marche.

Hank Olson : un personnage très vaniteux de la Longue Marche. Très motivé pour ne pas « échouer ».

Arthur Baker : un personnage sympathique que l’on verra tout au long de l’histoire. Il se lie vite d’amitié avec Garraty et McVries.

Collie Parker : un personnage assez colérique qui se révèlera très courageux.

Le commandant : organisateur de la Longue Marche, personnage entouré de mystère et sur qui courent de nombreuses rumeurs. Pour le père de Garraty, il s’agit d’un des plus grands criminels jamais vus, « un sociopathe entretenu par la société ».

Opinion

Un principe simple, efficacement mis en œuvre.

Les personnages présentent toutes les facettes classiques, du vantard au silencieux résistant, en passant par les insultants ou sûrs d’eux.

Le cadre autour de cette Marche n’est qu’évoqué, avec mention de l’aspect dictatorial du pays, mais ce n’est pas du tout significatif pour l’œuvre.

Certains aspects de cette histoire se retrouvent, sans doute par hasard car ce sont finalement des « classiques », dans Battle Royale : l’idée du « il ne doit en rester qu’un », l’aspect officiel du « concours » et le pays dictatorial, la figure du président assez floue et peu définie.

Une petite lecture agréable pour passer du bon temps.


Le « résumé » et les « personnages » sont extraits de l’article Wikipédia correspondant et donc sous licence CC-BY-SA.