Accueil > Livres > Merfer

Merfer

Roman de China Miéville

samedi 9 septembre 2017, par Nicolas

Résumé

La Merfer recouvre toutes les terres. Gigantesque réseau ferroviaire, sur lequel circulent de nombreux trains, personne ne sait de quand il date. De nombreuses légendes courent sur les Anges l’entretenant. A contrario la terre est devenue un territoire interdit, dans lequel se déplacent de nombreuses créatures toutes hostiles aux Hommes.

Shamus est un jeune homme de la cité de Haldepic. Sous l’insistance de ses pères, il devient apprenti médecin sur le Mèdes, train taupier dont la capitaine pourchasse sans relâche sa Philosophie, Jackie la Nargue, une taupe albinos géante.

Cependant il rêve de devenir exhumeur, quelqu’un trouvant des reliques des temps anciens.

Un jour le Mèdes découvre une épave de train à l’abandon, et une équipe s’y rend pour récupérer ce qui est encore utilisable. Sham découvre une carte mémoire contenant différentes photos, dont une impossible, inconcevable, qui semble montrer la fin de la Merfer.

Cette découverte va néanmoins lui attirer de nombreux ennuis.

Personnages

Shamus « Sham » Yes ap Soorap : jeune homme, il est devenu presque par hasard assistant médecin sur le Mèdes, mais n’a pas particulièrement de talent pour cela, souhaitant plutôt devenir exhumeur.

Natacha Picbaie : capitaine du Mèdes, elle poursuit sa Philosophie sans relâche.

Jackie la Nargue : taupe géante, ardemment cherchée par le capitaine Picbaie.

Lish Fremlo : médecin du Mèdes, il apprend de nombreuses choses à Sham, sachant pertinemment que celui-ci ne s’intéresse pas trop à la médecine.

Mbendaille : second du Mèdes.

Trev yn Verba : cousin de Sham, qu’il a élevé durant de nombreuses années.

Voam yn Soorap : compagnon de Trev, cousin de Sham.

Caldera Shroake : jeune fille dont les parents étaient apparemment exhumeurs.

Caldero « Dero » Shroake : jeune garçon, frère de Caldera.

Robalson : jeune pirate, il se lie à Sham.

Opinion

L’intrigue elle-même n’est pas à mon avis particulièrement originale ni palpitante, restant plutôt prévisible.

En revanche le style, la forme sont très intéressants. Déjà, tous les « et » sont remplacés par des « & », afin de symboliser les tours et détours de la Merfer. Ensuite l’intrigue elle-même affirme qu’elle recule sur son trajet, s’engage sur voie avant de revenir sur une autre, etc. — tout à fait comme un train.

Enfin le monde, même s’il n’est pas si détaillé, présente de nombreux éléments originaux et intéressants, comme la terre dans laquelle nagent des créatures, les capitaines philosophant en chassant une proie qui devient leur Philosophie, etc.

Une lecture amusante et intrigante.