Accueil > Livres > Prélude à Fondation

Prélude à Fondation

Roman de Isaac Asimov

samedi 29 décembre 2012, par Nicolas

Résumé

Hari Seldon, mathématicien, présente lors d’un congrès une théorie selon laquelle il serait possible de prévoir globalement l’histoire future de l’humanité.

Cette théorie, bien qu’incomplète, attire la convoitise de personnages hauts placés, au premier chef l’empereur Cléon I et son premier ministre Demerzel.

Hari leur explique que sa théorie, qui n’est encore qu’une théorie qui doit être complétée et mise en pratique, n’est pas capable de répondre à leurs demandes trop précises.

Il se retrouve alors poursuivi pour être assassiné au mieux, pour devenir un pion au pire.

Aidé par un journaliste, il commence à voyager dans Trantor, cherchant des renseignements sur la légendaire Terre, monde d’origine des hommes, qui pourrait devenir la graine à partir de laquelle sa théorie pourrait se déployer.

Personnages

Hari Seldon : mathématicien, sa théorie de la psychohistoire attise bien des envies, et il se retrouve manipulé par différentes factions.

Cléon I : empereur de l’Empire galactique, il souhaite mettre la main sur Hari et sa théorie pour prévoir les guerres et rébellions.

Eto Demerzel : Premier ministre de Cléon I, il tente capturer Hari.

Chetter Hummin : journaliste, il croise la route de Hari et pour ses propres raisons l’aide à échapper aux sbires de Demerzel en fuyant dans différents secteurs de Trantor.

Dors Venabili : professeur d’Histoire, elle a été recrutée par Hummin pour protéger Hari. Elle est extrêmement douée au couteau.

Yugo Amaryl : travailleur manuel dans les puits de chaleur, il rêve de devenir mathématicien.

Raych : enfant du quartier de Billibotton, il aide Hari et Dors moyennant récompense.

Mother Rittah : prophète locale de Billibotton, dans le secteur de Dahl, elle donne à Hari et Dors des informations sur la Terre.

Rashelle : mairesse du quartier de Wye, elle est puissante et souhaite également mettre la main sur Hari.

Opinion

Écrit par Asimov après Terre et Fondation mais chronologiquement situé avant Fondation, ce roman fait le lien avec la série des romans de robots de l’auteur, en particulier Daniel R. Olivaw.

Avec plus d’action directe que les autres romans, mais également des éléments de réflexion autour de la psychohistoire, ce livre introduit Hari Seldon et le contexte politique de l’Empire au moment où il mit au point cette science.

Même si les personnages ne sont pas forcément très développés, et les situations parfois prévisibles, l’histoire se laisse facilement lire.

Au final une bonne lecture pour un bon moment.