Accueil > Livres > Revival

Revival

Roman de Stephen King

samedi 3 octobre 2015, par Nicolas

Résumé

En octobre 1962, un nouveau pasteur, Charles Jacobs, vient s’installer dans la petite ville de Nouvelle-Angleterre où habite Jamie, six ans.

Immédiatement les deux se lient, le pasteur montrant à Jamie une de ses constructions pour sa paroisse, à base d’électricité.

Trois ans plus tard Charles Jacobs quitte la ville, la foi brisée, et disparaît de la vie de Jamie.

Devenu musicien, Jamie oscille entre concerts et drogue, devenu accroc à l’héroïne.

Jusqu’au jour où il croise à nouveau le chemin de Charles Jacobs...

Personnages

Jamie Morton : narrateur, il est attiré assez tôt par la musique, et devient musicien itinérant, mais souffre de problèmes de drogue.

Charles Jacobs : pasteur, il perd la foi. Il s’intéresse depuis toujours à l’électricité et ses mystères.

Patsy Jacobs : femme de Charles Jacobs, elle est douée au piano, et est aimée de tous les hommes du village.

Morrie Jacobs : fils de Charles et Patsy, âgé de deux ans.

Astrid Soderberg : premier amour de Jamie.

Terry Morton : frère de Jamie, avec deux ans de plus.

Claire Morton : fille des Morton, aînée de la fratrie.

Andy Morton : frère de Jamie.

Conrad Morton : frère de Jamie, ayant quatre ans de plus.

Laura Morton : mère de Jamie.

Richard Morton : père de Jamie, directeur d’une société pétrolière.

George Renault : médecin de la petite ville.

Billy Paquette : ami d’enfance de Jamie.

Al Knowles : ami d’enfance de Jamie.

Hugh Yates : musicien, il est devenu directeur d’un studio d’enregistrement situé dans un ranch.

Georgia Donlin : assistante de Hugh Yates.

Brianna Donlin : fille de Georgia, travaillant dans l’informatique.

Opinion

Cette histoire est à mon sens très descriptive, ne comportant au final pas tellement d’« action ».

L’intrigue est assez superficielle, relativement prévisible, tandis que les personnages sont peu développés à part Jamie Morton et Charles Jacobs, mais l’ensemble forme une histoire suffisamment intéressante pour ne pas être désagréable.

À noter que ce roman sonne clairement comme un hommage à Lovecraft (à qui il est fait référence plusieurs fois).

Une lecture divertissante.