Accueil > Livres > Sanctuary

Sanctuary

Manga de Ryōichi Ikegami (dessin) et Buronson (scénario)

dimanche 24 juin 2007, par Nicolas

Résumé

Hōjō est un yakuza. Par son charisme et son caractère il a rapidement grimpé les échelons et est maintenant le chef d’un bureau d’une puissante organisation mafieuse.

Asami est l’assistant d’un homme politique candidat aux élections législatives. Lorsque ce dernier est mis en cause dans un scandale sexuel et se voit retirer le soutien de son parti, Asami en profite pour prendre sa place et tenter de se faire élire.

À l’insu de son patron, cependant, Asami est lui-même responsable de la révélation du scandale, ayant demandé à Hōjō de prendre des photographies compromettantes.

Les deux jeunes sont en effet amis, ayant survécu dans un Cambodge en proie aux purges des Khmers rouges, et ayant réussi à s’enfuir. Retournés dans leur Japon natal, les deux réfugiés ont été surpris par l’indifférence et le manque de dynamisme de leur pays, déplorant le désintérêt total des citoyens pour la politique.

Tous deux alors décident de bousculer le pays, l’un en fournissant dans l’ombre les moyens dont l’autre aura publiquement besoin.

Mais rapidement Hōjō va se trouver confronté à l’hostilité de ses chefs et de ses rivaux, tandis que Asami va entrer en conflit avec son propre parti politique qui domine la scène publique.

Opinion

Comme dans la plupart des mangas de Ryōichi Ikegami, l’histoire tourne autour d’hommes ayant un caractère bien trempé et possédant un charme propre à faire tourner la tête de toutes les femmes.

C’est une critique très forte de l’immobilisme politique engendré par le vieillissement des personnalités politiques, dans laquelle ceux qui désirent le changement doivent quasiment risquer leur vie. C’est aussi un thriller, parfois assez violent.

L’histoire est bien menée, avec plusieurs retournements de situation, des personnages complexes.

Le dessin de Ikegami est aussi détaillé que dans ses autres œuvres, et tant pis si plusieurs planches se ressemblent un peu.