Accueil > Livres > The Tawny Man

The Tawny Man

Trilogie de Robin Hobb

mercredi 20 juin 2012, par Nicolas

Résumé

Quinze ans après les événements de La Citadelle des ombres, et quelques années après The Liveship Traders, Fitz s’est retiré du monde, vivant tranquillement avec son fils adoptif, Hap, et Nighteyes, son loup partenaire. Il s’est organisé une petite vie paisible, avec peu de contacts surtout avec ses proches, dont la plupart le croient mort.

Cependant, en peu de temps, la situation va évoluer de façon drastique.

Il reçoit tout d’abord la visite de Chade, son maître assassin, qui tente de le persuader de venir enseigner l’Art à Dutiful, le prince héritier. Fitz refuse, ne souhaitant pas se mêler des intrigues de la cour.

Puis il reçoit la visite du Fou, son ami d’enfance. Celui-ci explique qu’il ne souhaiterait que le laisser tranquille, mais que l’Histoire le rattrape - en tant que Catalyseur du Prophète Blanc, Fitz est condamné à participer à la course du monde, qu’il le souhaite ou non.

Quelques mois après, Fitz reçoit une missive de Chade formulée de telle façon qu’il ne peut que revenir à Buckkeep, où il apprend la disparition de Dutiful.

Prenant le rôle du serviteur du Fou, connu à la cour comme Lord Golden, Fitz va tenter de retrouver le prince héritier dans la plus grande discrétion.

Sa mission accomplie, il se rend compte des liens qui l’unissent à Dutiful, et ne peut qu’accepter de devenir son maître d’Art. Fitz est alors obligé de replonger dans le monde de Buckkeep, entre les intrigues des Piebalds et les persécutions liées au Vif, le mariage organisé entre Dutiful et Elliania, princesse des Outrîles et les mystères autour.

Personnages

FitzChivalry Farseer : narrateur, il est le fils bâtard de Chivalry, héritier du trône qui abdiqua à la révélation de l’existence de ce rejeton. Fitz a été élevé par Burrich dans les écuries, et comme assassin par Chade, au service des Farseers. Il utilise l’Art et le Vif. Désireux de mener une vie tranquille, il s’est coupé de ceux qui comptent pour lui durant de nombreuses années, mais a été rattrapé par l’Histoire.

Nighteyes : loup, il est le partenaire de Fitz pour le Vif. Plus qu’un simple loup, il a parfois des façons de penser humaines et il lui est arrivé d’utiliser l’Art à travers Fitz pour le protéger. Il raisonne en terme de « meute », plaçant l’intérêt de celle-ci au-dessus de tout le reste.

The Fool, ou Beloved : ami de Fitz depuis toujours, il a été bouffon du roi Shrewd (« Subtil »). Il revient à la cour sous le nom de Lord Golden (« Lord Doré »), sans que personne ne fasse le lien avec son passé. Il vient d’une terre très au sud des Six-Duchés, et se définit comme un Prophète qui a vu plusieurs avenirs et tente avec son Catalyseur, Fitz, d’orienter l’avenir dans une meilleure direction. Il parle souvent par énigmes. Grâce à des traces d’Art sur les doigts, il peut connaître de nombreuses choses sur des objets.

Chade Fallstar : grand-oncle de Fitz, un accident durant son enfance l’a contraint à renoncer à la vie publique. Vivant dans les couloirs du château de Buckkeep, il est l’assassin attitré du Roi Shrewd, pour qui il espionne et parfois tue. Il a élevé Fitz dans son art, et se consacre exclusivement à la lignée Farseer, quel que soit le prix. Durant le règne de Kettricken il a repris une vie publique comme conseiller.

Verity Farseer : Roi des Six Duchés, il a fusionné avec un dragon pour sauver son pays à la fin de la La Citadelle des ombres.

Kettricken : reine des Six Duchés, femme de Verity, elle vient du Royaume des Montagnes. Son éducation lui fait voir son rôle comme « Sacrifice » pour le bien de son peuple. Elle a probablement un léger talent pour le Vif. Fitz est pour elle un ami, membre de sa famille, voire l’héritier légitime du trône.

Dutiful Farseer : fils de Kettricken et Verity, il possède l’Art et le Vif. Sa disparition est la raison pour laquelle Fitz sort de son exil imposé.

Thick : servant de Chade, il est difforme et semble peu intelligent, victime de nombreuses brimades d’autres servants. Il est un utilisateur très puissant mais inconscient de l’Art, le diffusant continuellement sous forme de musique.

Starling Birdsong : ministrelle, elle est une des rares à savoir qui est réellement Fitz. Elle est mariée à un duc des Six Duchés, et ne vit que pour son art.

Burrich : maître de l’écurie sous le roi Shrewd, homme de Chivarly, il a élevé Fitz comme son fils. Il s’est marié à Molly, avec qui il a eu plusieurs enfants.

Elliania Blackwater : narcheska (« princesse ») d’un clan outrilien, son mariage avec Dutiful est vu comme un moyen de consolider les relations entre les deux peuples et de mettre fin aux guerres qui ont ensanglanté les deux pays.

Arkon Bloodblade : père d’Elliania.

Peottre Blackwater : oncle d’Elliania, il l’a en partie élevée et tente de la protéger à tout prix.

Mishap : surnommé Hap, il est fils adoptif de Fitz. Il l’accompagnera à Buckkeep et deviendra apprenti d’un menuisier.

Nettle Chandler : fille de Fitz et Molly, elle est douée de l’Art comme son père. Son enfance a été bercée de rêves d’un homme-loup.

Swift : fils de Burrich et Molly, il est doué du Vif, ce que son père tente à tout prix d’étouffer. Il s’enfuit pour trouver refuge à la cour de Kettricken.

Laudwine : chef des Piebalds, possesseur du Vif désireux de prendre le pouvoir. Il est l’instigateur de la disparition de Dutiful.

Molly Chandler : fille d’un fabricant de chandelles, elle est le grand amour d’enfance de Fitz, avec qui elle a une fille, Nettle. Croyant celui-ci mort, elle se remarie avec Burrich.

The Pale Woman : prophétesse, elle tente d’imposer sa vision du monde. Elle et le Fou se connaissent, et s’opposent.

Amber : marchande qui apparaît dans The Liveship Traders, capable de fabriquer d’extraordinaires objets en bois. Elle joue un rôle essentiel dans la résurrection des dragons. Amber est en réalité le Fou.

Web : utilisateur du Vif, il répond à l’appel de Kettricken, venant à visage découvert. Il connaît de nombreuses légendes sur sa magie, ainsi que la véritable identité de Fitz.

Enfin, certains personnages de The Liveship Traders apparaissent ou sont mentionnés, notamment Jek, Serilla, Althea, Malta et Selden Vestrit, Brashen Trell.

Magies

L’Art est une magie liée aux humains, permettant de communiquer à distance, de sentir par les sens d’autres, d’influencer les pensées, et autres pouvoirs notamment de guérison. Il est généralement lié à la famille des Farseer, d’où son surnom de « magie royale », mais il arrive que de simples sujets la possèdent.

Historiquement les rois avaient autour d’eux des Clans d’artiseurs, unis, qui pouvaient leur prêter leur force en cas de besoin, et leur servir de relais dans le pays.

Fitz en est un utilisateur erratique, victime de migraines épouvantables lorsqu’il s’en sert. Dutiful possède cette magie, ainsi que Nettle. Le Fou a un certain lien, suite à son contact avec Verity baigné d’Art à la fin de La Citadelle des ombres. Thick est un utilisateur très puissant, sans en avoir conscience. Chade enfin s’éveille à l’Art à un âge avancé.

Le Vif est une magie liée à la vie en général, commune à tous les animaux. Un humain la possédant peut ressentir les différentes créatures autour de lui. Uni à un animal particulier, humain et animal partagent leurs sens et pensées, en osmose. Cette magie est considérée comme honteuse dans les Six-Duchés, et ses pratiquants sont souvent persécutés, malgré les appels de Kettricken pour que cessent les exactions.

Les Piebalds, un groupe de possesseurs de cette magie, utilisent les menaces et persécutions, y compris auprès de ceux partageant leur talent mais pas leur vision, afin de tenter de prendre le pouvoir.

Fitz en est un utilisateur, ainsi que Dutiful, Web et Swift.

Il est enfin mentionné d’autres magies, comme la prédiction du futur, ou la magie des Haies, dont les détails ne sont pas précisés.

Opinion

Reprenant une grande partie des personnages de La Citadelle des ombres, cette trilogie replonge dans le monde des Six Duchés pour le plus grand plaisir des lecteurs.

Les intrigues, même si elles sont parfois simples, sont relativement imbriquées, et leurs raisons profondes n’apparaissent souvent que plus tard.

Les personnages sont intéressants, dans toutes leurs facettes : Fitz parfois naïf parfois avec de bonnes intuitions, Nighteyes raisonnant comme un loup avec une trace d’humain, Hap qui ignore les avertissements de Fitz bien que le résultat soit prévisible, etc.

Le Fou, même s’il révèle différents mystères de son passé, reste néanmoins un personnage toujours aussi entouré d’ombre mais sympathique, courageux face au destin qu’il s’est prédit.

Largement au niveau des trilogies précédentes, cette conclusion du cycle est une excellente lecture qui fera passer de très bonnes heures.