Accueil > Livres > Wizard and Glass

Wizard and Glass

Roman de Stephen King

samedi 24 janvier 2015, par Nicolas

Résumé

Montés dans Blaine lancé dans une course suicidaire, Roland et ses compagnons parviennent à en réchapper.

Arrivant dans une ville dévastée par une épidémie, Topeka, dans le Kansas des années 1980, ils s’arrêtent pour la nuit près d’une « tramée » (sorte de membrane perméable entre des mondes).

Roland leur raconte alors une partie de son enfance, comment il a été manipulé pour affronter son maître et a gagné contre toute attente, pourquoi il a été exilé avec ses amis dans la baronnie de Meijis, et ce qui s’y est passé.

Personnages

Roland Deschain de Gilead : dernier pistolero de son monde, il est en quête de la Tour Sombre. À quatorze ans, il devient le plus jeune pistolero après avoir été manipulé par l’amant de sa mère.

Marten Broadcloak : conseiller du père de Roland, il tire des ficelles dans l’ombre.

Steven Deschain : père de Roland, pistolero, il tente de protéger son fils.

Gabrielle Deschain : épouse de Steven, mère de Roland.

Cuthbert Allgood : ami d’enfance de Roland et Alain, il adore les blagues, et est très doué à la fronde.

Alain Johns : ami d’enfance de Roland et Cuthbert, il est doué en précognition et télépathie. Calme, il joue régulièrement les médiateurs entre ses amis.

John Farson : voleur, assassin, rebelle, il planifie la chute de Gilead depuis la baronnie de Meijis.

Hart Thorin : maire de Hambry, dans la baronnie de Meijis.

Eldred Jonas : pistolero déchu, il est au service du Crimson King et de John Farson. Il est le chef du groupe des Big Coffin Hunters.

Roy Depape : membre des Big Coffin Hunters, il a un caractère très volatil, perdant rapidement son calme.

Clay Reynolds : bras droit d’Eldred Jonas, il porte toujours un manteau rouge.

Susan Delgado : promise à Hart Thorin, elle tombe rapidement amoureuse de Roland.

Cort : maître de Roland.

Opinion

Ce roman change des précédents car il est centré sur l’enfance de Roland, restée assez inexpliquée auparavant.

Ses différents amis d’enfance, mentionnés auparavant, font leur apparition, et l’origine de l’obsession de Roland pour l’Homme en noir est dévoilée.

L’histoire est globalement assez simple et pas forcément imprévisible, mais reste agréable à lire.

Un bonne lecture, à suivre dans Wolves of the Calla.